Rechercher sur ce blogue

vendredi 14 septembre 2018

Mon avis sur "L’incroyable histoire de Blandine Soulmana"


Écrit par : Blandine Soulmana et Claire Caron
Genre : Biographie

Résumé :
« Née d’un père touareg et d’une mère française, voici l’incroyable parcours d’une femme privée de tout – l’amour de sa propre mère, le respect de son mari arabe et son enfant qui lui a été arraché – qui a reconstruit entièrement sa vie.

Ce récit est une véritable transfusion de courage et de résilience. Oui, il faut croire et s’accrocher car, si le pire arrive parfois, une lumière peut aussi poindre des ténèbres. L’auteure nous raconte comment elle a su faire fructifier au maximum ses talents pour se rebâtir, avec l’ultime objectif qu’un jour son fils soit fier d’elle. Ses retrouvailles, mille fois rêvées, ont dû s’adapter à la réalité. On ne peut conjuguer l’amertume du passé au présent sans risque de contaminer l’avenir.

Découvrez vos capacités, mettez-les en valeurs, osez faire reculer vos limites ! »

Ma note : 3/5

Mon avis :

Bonjour, aujourd’hui je vous parle d’une biographie, la première que je lis depuis... hum, au moins 20 ans! Sans doute depuis le livre « Vendues! » de Betty Mahmoody que j’avais d’ailleurs beaucoup aimé. J’ai reçu cette biographie-ci en cadeau par ma mère. Elle en a fait l’achat après avoir assisté à une conférence de Mme Blandine Soulmana, conférence qui l’avait beaucoup touchée. Il s’agit du genre littéraire préféré de ma mère, alors que mon père, lui, préfère le type croissance personnel. Allez savoir d’où je tiens mon imagination débordante et mon intérêt pour le genre fantastique!😉

D’abord, la couverture. Je la trouve classique et assez ordinaire, mais ce n’est généralement pas la force des biographies, alors... Par contre, après en avoir terminé la lecture, je dois dire que j’aurais plutôt choisi une image représentant une mère et son fils, car il s’agit bien du sujet du livre.

Le récit, lui, est écrit à la troisième personne et au temps passé. Au début, ça m’a surprise et j’ai eu un peu de mal à m’adapter. Pour une biographie, je m’attendais plutôt à un récit au présent et à la première personne, mais je comprends ce choix. Il est écrit au « il » pour 2 raisons. La première étant parce que ce n’est pas Mme Soulmana elle-même qui en a fait la rédaction, mais Mme Claire Caron. Secundo, on nous raconte à la fois l’histoire de Blandine (la mère) et de Medhi (le fils), il fallait donc un narrateur omniprésent. Quant au temps passé, j’avoue que j’aurais préféré le présent, parce que là, je me sentais dans un récit fictif. En fait, le texte me rappelait un peu le style d’un conte ou d’une fable avec ses jolies phrases travaillées. Mais travaillées de façon individuelle... car un lien semblait parfois manquer entre elles, ce qui rendait ma lecture moins fluide. Tout de même une belle écriture, mais qui m’a demandé davantage de concentration.

Côté histoire, Blandine Soulmana a eu un très mauvais départ dans la vie. Un départ dépourvu de tout : bons parents, sécurité, argent, amour. Adolescente, elle se marie à un homme violent et contrôlant. La seule bonne chose (et ce n’est pas une chose, mais une personne), son fils, lui sera enlevée. Cette femme a dû se battre pour se reconstruire et garder l’espoir qu’un jour elle le retrouvera. Et une fois que cela arrive, tout n’est pas rose. Bien ancré en elle, son passé a façonné la personnalité de Blandine qui, pour devenir une bonne mère, doit maintenant apprendre à s’épanouir au-delà de ses blessures.

Je dois dire qu’en cours de lecture, il m’arrivait à l’occasion de lire une phrase et de penser que l’auteure me raconterait l’évènement dans ce qui suivrait, mais non. Je restais donc sur ma faim. Alors qu’au contraire, à d’autres moments, j’aurais préféré passer plus rapidement une partie qui semblait s’éterniser. Aussi, j’avoue avoir survolé les quatre derniers chapitres. Je crois qu’en fait, le sujet me touchait moins. Malgré cela, dans l’ensemble, ça reste un beau témoignage, bouleversant et captivant... une fois qu’on a passé au travers du premier très long chapitre. Oui, très long, parce que j’avais alors l’impression de lire un regroupement de phrases, mises les unes après les autres, pour raconter des évènements. C’est peut-être juste moi, mais je n’arrivais pas du tout à entrer dans l’histoire. Par contre, rendue au second chapitre, là, j’ai été agréablement surprise. J’ai ensuite lu beaucoup plus rapidement cette histoire qui se déroule tantôt en France, en Algérie, en Allemagne et j’en passe! Malgré un faux départ mouvementé, la chance a finalement tourné et cette femme a eu une vie remplie de voyages!

Pour être franche, je ne me suis pas retrouvée en Mme Soulmana. Nos histoires, tout comme nos personnalités sont si différentes... Tellement que parfois, elle prenait des décisions qui me frustraient, soit parce que j’aurais moi-même agi différemment, soit parce que je m’attendais à ce qu’elle-même réagisse autrement. Malgré tout, je suis contente d’avoir lu ce livre. Mme Soulmana nous partage son histoire, sans censurer ses actions/réactions et sans chercher à l’embellir. C’est du moins ce que j’ai ressenti et ce que j’ai aussi apprécié.

Bref, je crois que cette biographie plaira aux amateurs d’histoires vécues et authentiques qui réaliseront peut-être alors la chance qu’ils ont dans la vie...

Aucun commentaire :

Publier un commentaire

Articles au hasard

Blogger