Rechercher sur ce blogue

samedi 30 juin 2018

Tag les romans de mon enfance/adolescence


Aujourd’hui, je réponds à ce sympathique tag créé et suggéré par Fanny du blogue L’univers des mots. L’auteure m’a permise de modifier les questions à ma façon, ce que j’ai fait, sans toutefois en changer le sens. Alors, si vous êtes curieux de connaître les romans de mon enfance/adolescence, bonne lecture!

1) Le meilleur roman ou la meilleure série de mon enfance.

La série « Le club des cinq ». J’ai lu tous ceux que ma bibliothèque municipale possédait, mais elle n’en avait jamais assez! 

2) Les pires romans que je lisais malgré tout en entier.

Adolescente, j’ai lu quelques romans paranormaux qui m’effrayaient, mais je les terminais quand même au risque d’en faire des cauchemars. Je me souviens entre autres d’une histoire où il était question d’une maison de poupée. Et cette maison de poupée, j’en ai vue une semblable dans la vraie vie! Oui oui! Une antiquité appartenant à une vieille dame. Cette demeure miniature, croyez-moi, avait de quoi m’inspirer une bonne histoire d’horreur. Je m’en souviendrai toute ma vie! Elle se trouvait au deuxième étage, un endroit inhabité, où la dame qui vivait seule n’allait plus depuis plusieurs années. Un lieu digne des films d’épouvante. Un lieu que les esprits aiment hanter... Je crois que j’y ai même aperçu une ombre! Tout cela, parce que la dame insistait pour que je voie la fameuse petite maison construite par son père. Quelle fierté pour elle! Quelle frousse pour moi! Elle possédait même de petites ampoules électriques que je ne voulais absolument, mais absolument pas voir s’allumer toute seule! Et dire qu’en plus, je déteste les poupées...

3) Un livre ou une collection que je recommanderais aux plus jeunes.

Les livres de contes, j’en raffolais! Et je trouve intéressant de découvrir les contes et légendes des autres pays.

4) Un roman que j’ai lu durant mon adolescence et je relirais volontiers.

J’aimais beaucoup la série « Les enfants des collines » de Virginia C. Andrews. Je possède les romans et je les ai d’ailleurs déjà relus. C’est cette auteure qui m’a fait découvrir à quel point j’aimais les histoires qui mêlaient secrets de famille et romance.

5) La série que je n’ai pas lue jusqu’à la fin et que j’aimerais continuer.

Aucune durant l’enfance ou l’adolescence. Mais plus tard, j’ai lu sans la terminer, la série « Outlander » ou « Le chardon et le tartan ». Par deux fois, j’ai tenté de la finir, mais j’arrête toujours en plein tome 3. Alors, je regarde plutôt la série télé pour un jour enfin connaître la fin.

6) Un roman populaire de mon adolescence qui me plaisait aussi.

« Les filles de Caleb » de l’auteure Arlette Cousture. Le reste ne m’a pas vraiment marquée, puisque je ne m’en souviens plus. 

7) Un livre marquant de mon enfance.

Un livre format poche des éditions « J’ai lu » que j’ai reçu en cadeau et qui contenait plusieurs contes scandinaves ou russes, je ne sais plus trop. Je l’ai relu à maintes reprises.

8) Le roman qui me rappelle le plus mon enfance.

Les livres, dans mon cas, puisqu’un ne suffit pas. Donc :
  • Les histoires de Walt Disney. Nous avions 4 gros volumes de cette collection. J’avais souvent le nez dedans, ne serait-ce que pour regarder les belles images colorées.
  • Les Astérix et Tintin. Mon grand-père en possédait une grande collection dans son sous-sol qui devenait, à mes yeux, un peu comme la caverne d’Ali Baba.

9) Le roman qui me rappelle le plus mon adolescence.

Encore une fois, un ne suffit pas, alors :
  • Les livres dont vous êtes le héros. J’aimais beaucoup ces livres d’aventures où tout pouvait arriver. Mais je trichais pas mal... Je choisissais une route (une page), mais lisais aussi le deuxième choix, parce qu’il fallait bien prendre une décision éclairée, non?
  • Les Agatha Christie. J’ai dû lire tous ceux que ma bibliothèque municipale possédait.

10) Relirais-je un jour ces romans cités plus haut?

Plus maintenant. Je suis passée à autre chose. Et je préfère découvrir de nouvelles histoires.

11) Quand ma passion pour la lecture est-elle arrivée?

J’ai toujours aimé les livres, probablement même avant d’apprendre à lire. Au début, c’était pour les belles images qui me fascinaient. Plus tard, ce fut pour l’histoire. En fait, c’est ça ma vraie passion : les histoires. Qu’il s’agisse d’un roman, d’un film, d’une série télé ou d’un jeu vidéo, une bonne histoire intrigante et bien construire me captivera toujours.

12) Voici en photo les romans lus durant ma jeunesse et mon adolescence.

Du moins, ceux que j’ai trouvés et dont je me souviens. Ça date quand même de quelques années.😏



J'espère que ça vous a plu. N'hésitez pas à y répondre si vous en avez envie. 😊

mercredi 20 juin 2018

Mon avis sur "Scorched" (À demi-mot)

 
Série : Frigid (tome 2), v.f : À demi-mot

Auteure : Jennifer L. Armentrout

Genre : New Adult, romance contemporaine



Résumé :

« Andrea Walters est la spécialiste des bêtises en tout genre. Sa seule certitude ? Elle finira saoule avant 22 heures vendredi prochain ! Ses plans de carrière ? Une récente réorientation quelque peu déprimante quand tous ses proches sont en couple et dans la vie active. Aussi, lorsque sa copine Syd lui propose une semaine de vacances entre amis dans un chalet, Andrea n’hésite pas longtemps. Elle y voit l’occasion de faire le point dans un cadre magnifique, de profiter du jacuzzi… et de commettre un nouvel impair en passant sept jours aux côtés de Tanner Hammond.



Ce magnifique pompier semble voir clair dans son jeu, et même si Andrea déploie des trésors de mépris et de cynisme en sa présence, il pourrait finir par avoir raison de sa belle assurance… »

Ma note : 3.8/5



Mon avis :

Tout d’abord, j’ai lu ce ebook en version originale anglaise, comme à mon habitude pour cette auteure et plusieurs romans anglophones.

Le récit est assez court, 202 pages au format numérique. La narration est à la première personne, au style authentique caractéristique de Jennifer L. Armentrout et que j’aime beaucoup, en plus d’être partagée entre Andrea et Tanner. J’ai apprécié avoir ces deux points de vue différents qui dynamisent le tout, même si l’auteure nous donne plus souvent celui d’Andrea.

Puisqu’il s’agit d’une romance contemporaine, l’intrigue du roman tourne bien sûr autour du développement de sentiments entre Andrea et Tanner. Andrea est une étudiante aux idées à tendance noire, qui se cherche et qui ne peut s’empêcher de se saouler chaque fois qu’elle commence à consommer de la boisson. Le beau Tanner, lui, travaille comme pompier en attendant de pouvoir entreprendre des études comme policier. C’est un bon gars, mais sa réputation de charmeur de filles lui colle à la peau. Andrea et lui sont des amis de Sydney et Kyler (le couple du tome 1), mais chaque fois qu’ils se voient, leurs interactions est, disons, de la vraie dynamite, dans le sens que tout explose... Malgré tout, leur attirance l’un pour l’autre est indéniable.

Pour être franche, je n’ai pas eu de grandes surprises quant à l’histoire. Je trouvais qu’il manquait un peu de mystère, comparé au tome 1, et certaines scènes me paraissaient inutilement prolongées. Néanmoins, ce roman était tout de même bien divertissant et les fans de Jennifer L. Armentrout y trouveront sûrement leur bonheur. Personnellement, malgré un début qui m’a divertie, j’ai suspendu ma lecture à la moitié du roman, pour ensuite m’efforcer de la reprendre quelques jours plus tard. Aucun regret ici, puisque la seconde partie, avec son petit côté psychologie, a été ma préférée! On finit par y comprendre ce qui a amené Andrea à sa dépendance à l’alcool et comment elle pourra s’en sortir. J’admire l’auteure, car elle semble si bien maîtriser le sujet que je me disais qu’elle a dû l’étudier ou faire des recherches. Et je suis toujours reconnaissance de ce souci du détail qui rend l’histoire plus crédible et réelle, quelque chose de très important pour moi et mon expérience de lectrice...

Bref, on retrouve la plume typique et tant appréciée de Jennifer L. Armentrout dans ce roman new adult aux scènes chaudes et à l’histoire au ton un peu plus sérieux que celui du tome précédent. Il ravira certainement tous les amateurs de romance contemporaine ou des romans de cette auteure.



dimanche 3 juin 2018

Mon avis sur "Frigid, tome 1"

Série : Frigid (tome 1), v.f : À Huis Clos
Auteure : Jennifer L. Armentrout
Genre : New Adult, romance contemporaine

Résumé :
« Sydney, vingt et un ans, est amoureuse de Kyler depuis des années. Ils sont les meilleurs amis du monde depuis qu’il l’a poussée sur le terrain de jeu et qu’elle lui a en retour fait mordre la poussière. Au fil des années, les sentiments de Sydney ont évolué. Le problème ? Kyler est un homme à femmes. Il ne reste jamais avec la même fille plus de quelques nuits. De plus, c’est leur dernière année à l’université et Syd ne veut pas risquer leur amitié en avouant son amour.

Kyler a toujours mis Syd sur un piédestal. Pour lui, elle est parfaite. Mais malgré les sentiments qu’il a envers elle, il s’est toujours tourné vers d’autres filles. Après tout, Kyler sera toujours le garçon pauvre et Syd la fille hors d’atteinte.

Mais lorsqu’ils se retrouvent coincés dans une station de ski à cause d’une tempête, rien ne peut empêcher leurs sentiments de remonter à la surface. Leur amitié survivra-t-elle à leur attirance ? Ou, plus important, survivront-ils tout court ? Car alors que la neige tombe, quelqu’un les suit de près… et leur voyage au ski pourrait bien changer leur vie de plus d’une façon. »

Ma note : 4/5

Mon avis :

J’ai lu cet ebook en version originale anglaise. J’en ai déjà parlé, je préfère lire les versions originales de cette auteure, car elle écrit au temps passé, alors que la traduction est au présent, ce qui je trouve sonne faux. Et comme je ne suis pas bilingue, j’apprends du même coup de nouveaux mots anglais!

Ce roman est assez court, 215 pages au format numérique. Moi qui ne lis pas à grande vitesse, surtout en anglais, je l’ai lu en une seule journée! La narration est à la première personne, partagée entre Sydney et Kyler. J’ai plutôt apprécié que les deux se retrouvent dans le même roman, car cette auteure a l’habitude d’écrire un tome avec le point de vue de la fille, puis le tome suivant avec celui du gars. Ce qui peut être intéressant, mais moi, je préfère ne pas relire une même histoire qui alors n’aura pas vraiment la chance de me surprendre. Par contre, ici, je dois dire que cette romance entre deux meilleurs amis d’enfance est assez clichée. De même que la grosse tempête de neige qui fait que Sydney et Kyler se retrouvent seuls enfermés dans l’immense chalet de luxe. Je voyais les éléments de l’intrigue venir d’assez loin. Aucune surprise ici... Ça m’a un peu déçue, parce que je me souviens que dans sa série « The Lux », l'auteure savait bien me surprendre, et j’adore être surprise! Je me suis même demandé s’il s’agissait d’un de ses premiers romans, mais après vérification, je peux affirmer que non.

Mais bon, je demeure tout de même fan des écrits de Jennifer! Quoique dans certains de ses romans, je trouve le style de narration trop authentique, et parfois un peu vulgaire (ce que j’aime moins), elle possède vraiment une plume exceptionnelle! Pourquoi? Parce qu’elle décrit l’ambiance en peu de mots, l’émotion passe au point où elle me fait même souvent rire (hi hi, mon conjoint se demande alors pourquoi je ris toute seule). En plus, elle a un réel don pour garder accroché le lecteur, ce qui n'est vraiment pas donné à tous les auteurs! Alors, j’aime beaucoup lire ses romans et découvrir quelle folie elle y mettra cette fois-ci. Oui, parce que j’ai toujours l’impression qu’elle s’amuse en écrivant et son plaisir se transmet jusqu'à moi!

Bref, une plume très expressive et beaucoup d’émotions dans ce roman new adult aux scènes chaudes et à l’histoire clichée, oui, mais qui fera certainement passer un bon moment de lecture à tous les amateurs de romance contemporaine ou des romans de Jennifer L. Armentrout.

Articles au hasard

Blogger