Rechercher sur ce blogue

lundi 27 juin 2016

L’illustration de couverture



Note: Article mise à jour le 11 août 2018.

Bonjour à tous! Certains le savent, je m’amuse parfois à faire quelques graphismes. Je vous présente aujourd’hui une de mes créations, ma page couverture personnelle pour mon tome 1, et vous donne aussi quelques conseils au cas où vous aimeriez vous lancer dans la conception d’une page couverture ou autre image. Mais avant, répondons à une petite question que vous vous posez peut-être :


Pourquoi ai-je fait une illustration de couverture?

  1. D’abord pour mon plaisir personnel, car j’aime réaliser de belles images. Qu’il s’agisse de photographie ou d’un graphisme, c’est pour moi une belle façon d’exprimer mon côté artistique et de jouer avec les couleurs. C’est comme une œuvre en soi, comme une toile… Et quand elle me plaît, j’en suis bien évidemment fière!
  2. Aussi parce que chaque fois que je commence à écrire un nouveau roman, après avoir terminé mon plan, j’aime créer ma page couverture. Le fait d’avoir un visuel de mon roman m’accompagnant dès le début de l’écriture m’inspire énormément! Ça m’aide à visualiser mon roman comme étant déjà un livre terminé. J’utilise cette image de couverture comme vignette du lien du document Word de mon roman (avec Windows 10). Également dans ce même document, je l’y intègre comme première page faisant en sorte que, chaque fois que j’ouvre mon roman pour le travailler, j’y vois l’illustration de la couverture. Petite astuce si vous voulez faire comme moi, dans Word, placez l’image en choisissant un habillage devant le texte (en fait, devant une page blanche), puis recadrer l’image pour recouvrir complètement la page et ainsi ne plus voir le blanc. De cette façon, l’image aura vraiment l’air d’une page couverture de roman, d’autant plus si vous transformez votre document en PDF! C’est ainsi que je l’envoie à mes bêta-lecteur. J’y modifie également la mise en forme et la mise en page pour que le tout ressemble à celles d’un réel roman. J’espère ainsi leur donner l’impression de lire un roman publié…

Voici maintenant la couverture finale de la première édition (mars 2017), puis celle de la seconde édition (octobre 2017). Suite aux conseils d'une graphiste professionnelle (merci Maelinn!) et à l'idée de ma mère d'y ajouter mon héroïne (au début, il n'y avait que le cheval, mais je trouvais qu'il y manquait quelque chose), c'est ce qu'il est advenu de la couverture de la première édition que j'ai créé moi-même. Pour celle de la seconde, puisque j'ai fait des démarches pour obtenir un ISBN canadien (ce qui me permettait de pouvoir vendre en librairie au Canada, alors que j'en possédais un américain fourni par Amazon/Createspace), j'en ai profité pour mettre à jour la couverture. Je la souhaitais plus mature pour qu'elle attire davantage le regard d'adultes. Maelinn et moi l'avons créée ensemble. Elle m'a beaucoup enseigné le graphisme, au point où je me suis débrouillée seule pour celle du tome 3, qui pourtant fait aussi pro que celle-ci. Bref, je me suis beaucoup améliorée depuis mes débuts en graphisme...

Couverture finale du tome 1 (première édition)
Couverture finale du tome 1 (seconde édition)

Ce qui m’a inspiré cette page couverture :
Le cheval blanc est un élément marquant du tome 1. Comme il est très particulier (je ne dis pas comment pour éviter de trop en dévoiler), je le voulais lumineux. J'aime beaucoup les forêts sur les couvertures de romans, et celle-ci rappelle les montagnes et la forêt où l'histoire se déroule. J’ai regardé plusieurs pages couverture de roman sur le web, observé leur titre, qui contient d’ailleurs souvent des effets et plusieurs types de police d’écriture. Cela m’a fait réaliser qu’on pouvait tout faire avec une page couverture. Il y en a tellement de belles de tous genres! Et si vous remarquez, elles vous font ressentir des émotions différentes, selon le texte, l'image, les couleurs ou l'ambiance choisis. De mon côté, je la souhaitais:
  • attirante pour le regard, 
  • avec des couleurs pas trop vives ce qui parfois fait plus enfantin ou fantasy
  • qu'elle paraisse lumineuse (pas seulement par l'effet de rayonnement du cheval, mais par le contraste du blanc et du foncé
  • avec une ambiance mystérieuse (pour le côté mystérieux de l'histoire)
  • mature (+ photo et - dessin)
  • avec la présence de l'héroïne
  • dynamique (cheval en mouvement) 
  • une police d'écriture simple, mais dynamique et non terne (ça se voit dans la façon dont j'ai transformé le sous-titre)

Vous possédez des talents artistiques cachés (ou non) et voulez créer votre propre page couverture? Voici mes conseils :

  • Procurez-vous un logiciel de dessin et de traitement d’image. Commencez par ceux que l’on peut télécharger gratuitement pour vous habituer à l’interface et savoir si vous aurez la piqûre d’aller plus loin. Je vous mets plus bas le lien de sites qui vous propose quelques logiciels gratuits. Notez que je n’ai essayé aucun de ces logiciels. Je ne saurais lequel vous recommander… Mais avec un peu d’imagination, je suis certaine qu’ils vous permettront de faire de très belles créations. Ensuite, si ce n’est pas suffisant pour vous et que vous y avez pris goût, procurez-vous un logiciel plus performant. Personnellement, j’ai appris voilà des années de cela à utiliser une ancienne version de flash professionnel avec laquelle je créais des cartes animées 2D. Je possédais alors un site de cartes virtuelles animées. C’est ce que j’utilise encore pour tracer certains dessins. J’ai aussi un logiciel de traitement d’image professionnel où je peux faire du photomontage, ajouter des effets, changer les couleurs, etc.

Logiciel de dessin et traitement d’images :

Logiciel de traitement de photo :

Logiciel de photo et graphisme :

  • Une fois le ou les nouveaux logiciels en main, visionnez quelques tutoriels sur YouTube ou lisez-en sur le blogue de votre choix. Les tutoriels m’ont beaucoup appris et m’ont été très utiles! En cas de question, référez-vous aussi à la section « aide » du logiciel, cela aussi m’a été très utile quoiqu’on y retrouve souvent des explications plus complexes que dans les tutoriels…
  • Pratiquez-vous. N’oubliez pas qu’il sera toujours temps d’améliorer votre création plus tard. Cette couverture de mon tome 1 n’est vraiment pas ce qu’elle était en première version! Ça doit être la version #150! Mais bon, pour le tome 3, j'ai su réduire ça à moins de 30. 😉 Pour mon prochain roman, ce sera peut-être 10 ou 15. 😊
  • Ne vous découragez pas! Parvenir à un résultat que vous trouverez satisfaisant prend du temps et de l’expérience…


Mais vous trouvez que vous manquez de talent en dessin…

Eh bien, prenez des photos ou trouvez-en libre de droit d’auteurs sur internet (il existe des sites comme https://pixabay.com/fr , http://www.photo-libre.fr ou https://unsplash.com qui possède ce genre d’images gratuites que vous pouvez utiliser) et modifiez-les. Découpez-les, combinez-les, changez-en les couleurs, ajoutez-leur des effets, etc. Les possibilités sont infinies avec un peu d’imagination et de créativité!



Et voilà pour l’illustration de couverture! J’espère que vous avez apprécié…


4 commentaires :

  1. Coucou Yolaine !

    Que de bonnes idées. Il faudrait que j'essaie. J'aime bien l'idée de mettre la couverture en vignette du document. En ce qui concerne l'envoie de ta couverture aux maisons d'édition je ne vois pas pourquoi ça gênerait. Au pire, ils te préciseront qu'ils préfèrent la faire faire par leurs graphistes et au mieux il découvriront que tu as aussi d'autres talents que l'écriture. Après certaines maisons d'éditions précisent comment elles souhaitent recevoir les manuscrits. Assure toi sur leur site que le tiens répond bien à leurs critères de présentation si ils le mentionnent. bisous Yolaine :)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Merci de trouver que j'ai du talent! :) Eh bien sur le site des maisons d'éditions que j'ai trouvé, aucune ne mentionne le refus d'image de couverture. Bien sûr, j'ai choisi des maisons qui acceptent l'envoie de manuscrit en document Word. Ils précisent la mise en forme surtout pour l'envoie papier, j'imagine que c'est parce que c'est facilement modifiable en Word...
      :)

      Effacer
  2. Ta couverture est très jolie.
    En logiciel de retouche d'image gratuit, j'utilise GIMP qui est très complet.
    Si la maison ne précise pas expressément que le roman ne doit pas être accompagné d'une couverture ( certaines précise qu'elles ne veulent pas de dessins, de cartes ou d'ajout graphique, juste le texte) je ne vois pas le problème. Au contraire, cela peut même en arranger certaine de ne pas avoir à payer en plus un illustrateur ou juste leur donner envie de lire le tien plutôt qu'un autre.
    A ce propos, comment ce passe tes recherches éditoriales ? Des réponses ?

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Je suis touchée que tu la trouves très jolie! Merci!
      Merci aussi de nous informer sur le logiciel GIMP que tu sembles bien l'apprécier. C'est toujours bon à savoir!
      Au sujet de ma recherche des maisons d'édition, encore une fois merci de t'en informer :), je voulais bientôt écrire un article pour en donner des nouvelles et pour vous parler d'où j'en suis dans l'écriture de ma trilogie. Je peux te dire que j'en ai choisi trois et qu'heureusement, elles ne mentionnent pas le refus d'image de couverture. Et si cette image peut solliciter leur intérêt, ce serait bien sûr un plus! :D

      Effacer

Articles au hasard

Blogger