SONDAGE: Quelle barre de menu préférez-vous? (voir l'article "Pour ses 2 ans, le blogue change")

Rechercher sur ce blogue

jeudi 28 décembre 2017

Mon avis sur "La Sélection"


Auteure : Kiera Cass
Genre : littérature jeunesse, dystopie, romance.

Résumé :
« 35 candidates.
1 couronne.
La compétition de leur vie.

Trois cents ans ont passé et les États-Unis ont sombré dans l'oubli. De leurs ruines est née Illea, une monarchie de castes. Mais un jeu de téléréalité pourrait bien changer la donne.

Elles sont trente-cinq jeunes filles: la "Sélection" s'annonce comme l'opportunité de leur vie. L'unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillettes. L'unique occasion d'habiter dans un palais et de conquérir le coeur du prince Maxon, l'héritier du trône. Mais pour America Singer, cette sélection relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure. Quitter sa famille. Entrer dans une compétition sans merci. Vivre jour et nuit sous l'oeil des caméras... Puis America rencontre le Prince. Et tous les plans qu'elle avait échafaudés s'en trouvent bouleversés...


Tout jeu comporte des règles, et les règles sont faites pour être transgressées.»

Note : 4/5

Mon avis :

En fait, j’aurais donné une note de 2,5/5 au début du roman jusqu’à presque la moitié, puis jusqu’à la fin, un 5/5 avec une mention coup de cœur!💖 Bon, je m’explique... Sincèrement, si j’avais participé à la lecture de la version bêta (avant publication), j’aurais fortement suggéré à l’auteure d’effectuer quelques « coupures nécessaires » (je fais référence à mon article sur le sujet) dans la première moitié de l’histoire pour en accélérer le rythme. Ce rythme qui ressemble à une longue balade à cheval... au pas! Vous savez, celles où on a librement le temps de regarder le paysage tout autour? Rien de vraiment désagréable, par contre. On en apprend davantage sur la vie d’America, ses proches et l’organisation de ce jeune pays. Mais tout cela à travers un récit très lent, sans grande intrigue ni action, et donc, malheureusement peu captivant. Tout le bien que j’avais entendu de cette série m’a motivée à poursuivre ma lecture, de même que ma curiosité à découvrir comment la rencontre d’America avec le prince allait bouleverser ses plans (référence au résumé). Je crois que, justement, le fait d’attendre cette rencontre qui ne venait pas était ce qui me décevait le plus dans ce long début. Mais heureusement que j’ai continué ma lecture, car lorsque cette rencontre se produisit, je suis soudainement devenue accro!

Bien que j’ai pu deviner plusieurs éléments de l’histoire, l’auteure a su me surprendre à d’autres moments. Bon, rien de vraiment très étonnant, mais suffisamment pour apprécier ma lecture et la rendre captivante. D’ailleurs, en raison des titres des autres tomes de la série, on comprend vite qu’America deviendra un jour l’élue. Aucune surprise ici! Par contre, on ignore comment! Avec une narration à la première personne et une plume au style authentique, on a vraiment l’impression de se trouver dans la tête d’America et de parcourir le chemin avec elle. Elle passe et nous fait donc passer par tout un tas d’émotions, et on s’attache de plus en plus au personnage.

Une petite remarque, par contre, je trouvais un peu étrange qu’il n’y ait aucune mention des personnes âgées. Comme s’ils n’existaient pas... Pourtant, l’auteure traite parfois des générations. Alors que la famille est très importante et que tous se serrent les coudes et travaillent forts pour ne manquer de rien, qu’advient-il des grands-parents? On dirait qu’ils ont simplement disparu de la carte! Tout le monde meurt-il à soixante ans? Peut-être, mais alors, pourquoi? Et si les couples ont tellement d’enfants et qu’encore une fois, la famille est très importante, où se trouvent les oncles, tantes et cousins/cousines? Ça me donne l’impression que l’auteure a simplement oublié de les inclure dans son histoire. À mes yeux, ça la rend un peu moins réaliste. Tout comme j’ai de la difficulté à croire que notre société aurait pu évoluer vers un futur où pratiquement toute technologie et même certaines valeurs sociales bien acquises ont été abandonnées. Par exemple, les ordinateurs se font rares et semblent arriérés, alors qu’il existe encore des téléviseurs géants à écran plat! Il n’y a plus de politiciens, le roi a tous les pouvoirs, mais il existe encore des maires... Les femmes ne font jamais partie de l’armée, comme si soudainement, elles s’étaient toutes transformées en faibles créatures qu’il faut protéger! Un futur qui ressemble souvent au passé... Dans une fiction, je préfère quand tout est si bien pensé qu’on y adhère facilement, sans se poser la moindre question. Selon moi, c’est ce qui en fait sa réelle beauté. Mais dans ce roman, peu importe les incohérences, car on a juste envie d’y croire! D’accord, on accroche parfois, mais on se laisse davantage porter par l’histoire que par les petites lacunes sur lesquelles elle s’appuie. Si ce genre de détails vous importune habituellement, alors évitez cette série. Mais je crois que la plupart ne s’en soucieront pas et apprécieront vraiment de voir progresser America dans ce nouvel environnement où elle doit faire les choix d’une vie, tout en se respectant elle-même, et où naîtra et évoluera une belle amitié.

Bref, un début lent, aucune grande surprise, de petites lacunes, mais une belle histoire qui vaut la peine d’être lue! La sélection plaira certainement aux fans de romance en société dystopique.

4 commentaires :

  1. Des livres qui commencent avec lenteur et qui se finissent bien... Je connais hélas.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Oui, un début lent, mais tout de même une bonne histoire. :)

      Effacer
  2. Depuis le temps que j'entends parler de cette série, il faut vraiment que je la lise :-)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Oui, cette série a quelques petits défauts, mais elle reste très plaisante à lire! :)

      Effacer

Articles au hasard

Blogger