Rechercher sur ce blogue

jeudi 2 février 2017

Astuce pour écrire un texte qui défile comme une harmonie



Un jour, j’ai lu un texte qui m’a fait prendre conscience d'un point que je trouve maintenant important et que je tente désormais d’appliquer à mes propres textes. Bien qu'avant, je le mettais en pratique de façon plutôt naturelle (la plupart du temps),  je ne l’avais malheureusement pas réalisé avant mes dernières corrections de mon tome 1, j’espère que c’est tout de même harmonieux...

Quel est donc ce point important?

Écrire des phrases qui défilent comme une harmonie, c’est-à-dire des phrases qui commencent par des mots différents. 

Pour l’expliquer, j’aime bien l’analogie avec la musique. Imaginez-vous que vous lisez un texte et que toutes les phrases commencent par le même mot. Par exemple (attention, le texte suivant est un extrait du chapitre 2 d’ONEIDA, modifié en version saccadée non harmonieuse, pour ne pas dire en version expressément mauvaise!) :
« Je ne pouvais trop me l’expliquer, mais en plus de la douceur dans ses yeux ou de la beauté de ses traits, je fus frappée par quelque chose d’autre. Je ressentais une intrigante sensation, presque familière. Je me demandais s’il s’agissait d’un coup de foudre. Je l’ignorais, je n’en avais jamais vécu! Je trouvais, cependant, que ça émanait de lui, de sa proximité. Je le sentais très bien de son bras dans mon dos. J’en ressentais une chaleureuse sensation de réconfort. Je songeais, bizarrement, à la sécurité que l’on éprouve chez soi… J’avais l’impression que chez soi représentait dans ses bras! Je m’étais peut-être cogné la tête finalement. Je n’étais plus tout à fait certaine de bien raisonner… »
Dans cet extrait, toutes les phrases commencent par le mot je ou j’. Ne trouvez-vous pas qu’à la longue, ça devient agaçant? Ça paraît saccadé, enlève de la fluidité et en vient qu’à bloquer le lecteur, ou du moins, à lui faire vivre une expérience de lecture moins agréable. Ça me rappelle une éternelle même note de musique qu’on entendrait toujours se répéter à chaque seconde. Ça devient énervant, non?

Do. Do. Do. Do. Do. Do. Do. Do…

Mais si vous entendiez différentes notes de musique résonner chaque seconde, cela ne pourrait-il pas devenir une harmonie?

Do. Ré. Mi. Fa. Sol. La. Si. Do. Sol. Sol. Do. Mi. Ré. Ré. Do, etc.

Est-ce agaçant? Non. Si ces notes sont bien jouées et bien accordées, c’est même très plaisant à entendre! C’est la même chose pour un texte. Lire des phrases qui se suivent, mais commencent par une panoplie de mots différents représentent à mes yeux une réelle harmonie. Et cette harmonie est très agréable à lire! Par exemple (et là, voici le vrai extrait de mon roman) :
« Plus que la douceur dans ses yeux ou que la beauté de ses traits, quelque chose d’autre me frappa : une intrigante sensation, presque familière, que je ne pouvais trop m’expliquer. Un coup de foudre, peut-être? Qu'en savais-je, je n’en avais jamais vécu! Mais ça semblait émaner de lui, de sa proximité. Je le sentais très bien de son bras dans mon dos, comme une chaleureuse sensation de réconfort. Bizarrement, ça me rappelait la sécurité que l’on éprouve chez soi… Sauf que là, chez soi, ça représentait dans ses bras! Wow, m’étais-je cogné la tête finalement? Parce que sinon, je n’étais plus tout à fait certaine de bien raisonner… »
Remarquez que dans cet extrait, aucune phrase ne commence par le même mot. N'est-il pas plus harmonieux que le précédent? À vous de juger…

Êtes-vous d’accord? Dites-moi si vous voyez une différence entre les deux textes.

4 commentaires :

  1. Coucou,
    Tout a fait d'accord. C'est un défaut que j'avais dans la première version de l'apprentissage du sang. J'ai tout corrigé en suivant la règle des trois. Pas plus de trois phrase à la suite qui commence de la même manière. C'est devenu un automatisme maintenant. Je le fais de manière inconsciente. Je fais aussi très attention de varier la structure de mes phrases, d'alterner les phrases longue et les phrases courtes.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. C'est vrai. Varier la structure des phrases et leur longueur fait aussi une grande différence et joue dans l'harmonie du texte! C'est ardu de tout corriger de nouveau, mais je suis certaine que ça a porté fruit à ton texte! :)

      Effacer
  2. C'est le jour et la nuit, ma chère!! ;) Merci pour cet excellent article.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Fiou! Dans la première version, j'ai dû faire de gros efforts pour écrire chaque phrase en commençant par le même mot! ;) Je suis soulagée qu'on voie la différence dans la vraie version! ;)

      Effacer

Articles au hasard

Blogger