Rechercher sur ce blogue

samedi 7 mai 2016

Déterminer le genre de votre roman (partie 3)



Voici la partie 3 où je vous présente les genres : merveilleux, fantasy, fantastique, romance, chick-lit, roman érotique, horreur. Dans la partie 1, nous avons vu les genres suivants : roman humoristique, roman historique, saga familiale, roman d’amour, roman d’aventures, roman à suspense (consulter la partie 1 ici). Dans la partie 2, je vous parlais du genre science-fiction (consulter la partie 2 ici). Avez-vous remarqué que dans cet article, j’aborde le genre romance alors que je vous ai déjà parlé du genre roman d’amour dans la partie 1? Eh oui, la raison en est toute simple : suite à de nouvelles recherches, j’ai décidé de retirer le genre roman d’amour de la partie 1 pour mieux le définir dans cette partie-ci, sous le titre romance

Après de nombreuses lectures sur le sujet, je réalise que les critères de classement des sous-genres sont mal définis. Parfois, un roman se classe selon la valeur temps : préhistorique, médiéval, contemporain, futuriste, historique. D’autres fois, c’est selon le sentiment provoqué : humoristique, fantastique, suspense, horreur. Ou encore, selon le thème abordé : politique, médical, juridique, policier, magie, paranormal. Ou par l’ampleur du sujet traité : High, low. Pitié! Comment voulez-vous qu’on s’y retrouve facilement! Décidément, je ne peux que conclure que le classement d’un roman est plutôt subjectif… Et en fait c’est normal, parce que chaque roman possède un style unique et contient son propre mélange d’éléments de fiction, et donc, son propre mélange de genre et de sous-genres. On peut ainsi comprendre la difficulté à définir des sous-genres bien précis, lorsqu’il existe des milliers de romans! Mais bon, voici la suite de mes recherches, pour tout de même nous aider à éclaircir un peu tout cela. Et à la fin, je vous présente une petite analyse du genre de mon roman.
 

Les genres et sous-genres les plus fréquents (la suite) :

Merveilleux : Dans le merveilleux, des phénomènes surnaturels (magie, féérie, etc.) existent et sont acceptés comme normal. Il renvoie dans un univers naïf du passé ancien non défini (il était une fois…). Inclut entre autres : le conte de fées, la fable, les légendes et le fantasy. 

Fantasy : Fait partie du registre du merveilleux. Il est souvent question de mondes imaginaires, d’univers distinct du monde réel, de créatures fabuleuses et souvent magiques. Ce genre comporte généralement un aspect mythique, un cadre médiéval, et implique souvent l’utilisation de la magie. Ici, le surnaturel est généralement accepté, sans être l’objet de doute ou de peur. Certains sous-genres peuvent s’entrecroiser d’où la difficulté à vraiment n’établir qu’un sous-genre. On peut alors choisir celui qui se retrouve en majorité dans notre récit, donc, celui qui y est le plus fort, ou encore, en choisir plusieurs.

  • Épique (high fantasy) : Comprenant grandeur et héroïsme. Il est question d’un groupe de héros et non un seul, ou quelques-uns, comme dans le fantasy héroïque. On dit qu’un roman fantasy épique doit comprendre une série de trois romans ou plus, doit se dérouler sur plusieurs années (généralement plusieurs tomes), et doit prendre place dans un large et complexe univers de fond bien développé (avec ses propres lois physiques, histoire et géographie). L’histoire prend souvent la forme d'une quête ou implique la présence de prophétie. Il y est souvent question de combat épique, de guerre entre le bien et le mal, ou de conflit politique entre races. Les enjeux y sont importants, par exemple : sauver le monde. Un bon exemple de ce genre est : Le Seigneur des anneaux de J. R. R. Tolkien.
  • Épée et sorcellerie (sword and sorcery) : Ressemble au heroic fantasy et au dark fantasy (un peu une combinaison des deux). Il s’agirait d’un récit à tendance sombre, comprenant brutalité et où la magie serait plutôt maléfique. On peut s’imaginer ici un héros musclé, amoral et violent, comme dans Conan Le Barbare de Robert E. Howard. 
  • Héroïque (Heroic fantasy) : La différence avec le fantasy épique est qu’ici, il est question d’un seul héros ou d’un très petit groupe (2 ou 3 héros principaux). L’accent de ce récit est centré sur le (ou les 2-3) personnage principal, plutôt que sur le monde qui l’entoure (univers moins développé que dans fantasy épique). 
  • Low fantasy : Récit où un monde imaginaire communique avec notre monde réel. Généralement, l’un ignore l’existence de l’autre. Il serait opposé au High Fantasy, surtout du fait que le personnage principal vient du monde réel. Exemple : Les chroniques de Narnia. 
  • Dark fantasy : Récit dont l’univers est très sombre et les héros amoraux. Les descriptions y sont détaillées et frôlent parfois l’horreur. On y retrouve souvent des intrigues politiques soulevant réflexions sur les côtés les plus sombres de l’être humain. Un récit où l’on traite l’histoire du point de vue d’un monstre (vampire, loup-garou) pourrait aussi entrer dans cette catégorie. Exemple : La Tour sombre de Stephen King. 
  • Bit-lit : Bite pour mordre, et lit pour littérature. Mélange de fantasy urbaine et de chick-lit (voir ci-dessous). Il est donc souvent question de vampires, loups-garous, ou autres créatures surnaturelles dans un cadre généralement contemporain. Le héros ou l’héroïne se trouve confronté au surnaturel tout en ayant des préoccupations de la vie quotidienne (amour, amies, famille, école, travail, etc.). Dans le bit-lit, contrairement à la romance paranormale, la romance n’est pas nécessairement présente. 
  • Fantasy urbaine : Récit caractérisé par un monde magique prenant place dans notre monde actuel, souvent dans un contexte urbain où des créatures fabuleuses existent. Parfois mélange de fantasy et de fantastique. Contrairement au bit-lit, les préoccupations du héros ou de l’héroïne sont de l’ordre du surnaturel. S'il contient de la romance, c’est en second plan. 
  • Contemporaine : Récit dont l’histoire se déroule à notre époque actuelle. 
  • Historique : Ces récits revisitent de grandes dates de l'histoire, mais à la sauce magique. On parle d'uchronies. 
  • Médiévale : Récit de fantasy se déroulant au Moyen-Âge. 
  • Fantasy humoristique (light fantasy) : Parodie des classiques de fantasy comme la fantasy épique ou la fantasy héroïque. 
  • Science fantasy : Récit combinant les genres science-fiction et fantasy. 
  • Space fantasy : Récit combinant les genres space opera et fantasy. On y retrouve souvent des voyages de planètes en planètes avec des créatures fantastiques et magiques. 
  • Fantasy policière : Récit abordant une enquête se déroulant dans un univers de fantasy. 
  • Mythique : Récit de fantasy comprenant un univers purement imaginaire, au milieu des contes et légendes populaires. 
  • Oriental : Récit de fantasy se déroulant dans des univers exotiques, comme dans les contes des Mille et une nuits. 
Fantastique :
Ce type de récit comprend souvent un cadre réaliste, dans notre univers habituel, où interviennent des éléments surnaturels et inexplicables aux yeux des personnages. Proche du genre science-fiction, sauf que dans ce dernier, l’histoire se déroule dans un temps autre ou une réalité autre que celle du lecteur, et que les phénomènes étranges s’expliquent par la science. Proche aussi du genre fantasy, où par contre, les phénomènes surnaturels sont acceptés comme s’ils faisaient partie du quotidien. Dans la littérature russe, le fantastique englobe la science-fiction, le fantasy et autres genres surréels. En anglais, le fantastique est un sous-genre du fantasy. En français, le fantastique peut être utilisé au sein des divers genres : policier, science-fiction, horreur, contes, romances, aventures ou fantasy. C’est mêlant, me direz-vous, et je suis bien d’accord! Aussi, il ne semble pas y avoir de sous-genres au fantastique, je crois que c’est parce qu’il se trouve lui-même un sous-genre. Mais alors, pourquoi le décrit-on aussi comme un registre littéraire? Je crois qu’il s’agit d’une énigme du genre l’œuf ou la poule? Mais peu importe, l’important n’est pas son classement, mais bien sa définition qui, elle, s’harmonise dans les différents écrits.

Romance : Récit axé en majorité sur l’histoire sentimentale entre deux personnes (40 à 60 % du récit). L’histoire tourne généralement autour de deux personnages amoureux l’un de l’autre, qui devront affronter certains problèmes et obstacles pour vivre librement leur amour. Le tout se termine bien sûr par une fin heureuse.
  • Romance paranormale : Récit de romance mélangé à des éléments surnaturels relevants soit de la fantasy, du fantastique ou de l’horreur. Souvent l’histoire raconte le développement d’une relation romantique entre un humain et une créature surnaturelle (vampire, loup-garou, fantôme, fée, elfe, etc.). Reprend parfois des éléments d’autres sous-genres, comme roman policier ou chick-lit, que l’on mélange avec un thème fantastique. Contrairement à romantic fantasy, l’histoire ne se déroule pas dans des mondes totalement imaginaires.
  • Romantic fantasy : Récit présentant une quête sentimentale dans un univers fantasy (monde imaginaire). On pourrait le classer autant sous le genre fantasy que sous le genre romance. 
  • Romance futuriste (science-fiction romance) : Récit de science-fiction qu’on pourrait classer autant sous le genre science-fiction que sous le genre romance. 
  • Romance policière (romantic suspense) : Mélange de romance et d’un polar impliquant une intrigue à résoudre. 
  • Romance historique : Récit historique où l’intrigue principale est une histoire d’amour. 
  • Comédie romantique : Récit humoristique centré sur la romance. 
  • Romance contemporaine : Récit où l’histoire se déroule entre après la Deuxième Guerre mondiale et aujourd’hui. Reflète les mœurs du temps où il est écrit. Intrigues principales : histoire d’amour international, amour en voyage, amour au travail, glamour et jet set, enfants, histoires de cow-boys.  
  • Romance érotique : Histoire sentimentale au contenu sexuellement plus explicite. Peut contenir des éléments de n'importe quel sous-genre. 
Chick-lit : 
Genre littéraire récent. Chick pour filles et lit pour littérature. Roman généralement écrit par les femmes pour le marché féminin. Certains le considèrent comme un sous-genre de la comédie romantique. Il y est question d’une héroïne adulte, de ses préoccupations (amis, travail, famille, amour, etc.) et de ses péripéties de la vie, dans un cadre actuel. En fait, il pourrait s’agir de votre vie (si vous êtes une femme), ou de celle d’une amie, racontée avec humour et sur un ton léger. Exemple : Le Journal de Bridget Jones d’Helen Fielding.

Roman érotique : Récit au contenu sexuellement plus explicite, mais qui ne tient pas compte des sentiments (contrairement à la romance érotique qui en tient compte).

Horreur : Il porte ce nom en raison des sentiments de peur ou terreur qu’il provoque chez le lecteur. Souvent, mais non obligatoire à ce genre, la source de ces émotions provient de l’utilisation d’éléments surnaturels effrayants ou de sang. Des sous-genres peuvent aussi y être associés, comme : érotique, psychologique, paranormal, etc.



Analyse du genre de ma trilogie Oneida :

Pour ma part, je peux maintenant mieux déterminer le genre de mon roman : romance d’aventure science-fantastique contemporaine! Je n’arrive pas à me départir de l’un d’entre eux… Il me semble que c’est un peu long, mais ces cinq éléments représentent vraiment mon roman. Alors qu’est-ce que je fais? Si je les place par ordre d’importance, le premier étant contenu dans le plus grand nombre de pages de mon roman (la trilogie au complet), ça donne : contemporain, aventure, romance, fantastique, science. Le côté contemporain est omniprésent, car l’histoire se déroule dans notre monde réel et à notre époque actuelle. Si aventure représente voyage, alors il est primordial et pratiquement omniprésent dans l’histoire (chaque tome se déroule dans un endroit et climat différent où l’héroïne découvre de nouvelles civilisations), mais s’il représente action, risque et danger physique, il se retrouve avant-dernier (environ 25 % du contenu). Fantastique, parce qu’il s’agit d’éléments surnaturels ou inexplicables (environ 35 % du contenu, incluant le côté science). Romance, parce qu’il est question des tourments et de l’évolution de la vie amoureuse de l’héroïne (environ 40 % du contenu). Et enfin science, parce qu’il s’agit d’une nouvelle réalité imaginée à partir d’une hypothèse émise. Tout le côté surnaturel s’appuie sur une science inventée par moi, qui comprend la création de nouveaux éléments scientifiques, que j’ai tenté de rendre les plus plausibles possible en me basant sur la science actuelle (donc science probable?). Pourtant, le lecteur le percevra vraiment comme du fantastique pendant presque la totalité de la trilogie alors je me vois mal appeler ça de la science-fiction. Pas si évident que ça, non? Et selon vous, le genre romance d’aventure science-fantastique contemporaine est-il adéquat? Ou alors, que pensez-vous de seulement : roman d’aventure fantastique contemporain?

6 commentaires :

  1. Merci encore pour cet article très riche. Sans surprise, je reste dans le genre Fantastique Historique. Quant à ton roman, je préfère "roman d'aventure fantastique contemporain". L'autre intitulé est trop long et trop compliqué. Qu'as-tu écrit sur tes manuscrits avant de les envoyer aux éditeurs???

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire! Connaissant le résumé de ton roman, "fantastique historique" semble bien convenir. :)
      Pour les éditeurs, voici ce que j'ai écrit: roman d’aventures doté d’une intrigue captivante, d’une bonne dose de romance, et d’une touche de fantastique.
      En fait, ce que j'essayais de dire est qu'il contient du mystère (je sais maintenant que cela fait partie du fantastique, même si le mystère de mon roman provient aussi de la partie aventure), pas mal de romance, et des éléments surnaturels dans un cadre réaliste (une touche de fantastique, ce qui veut dire fantastique contemporain). Je me demandais aussi si, étant donné le haut pourcentage de romance (40%), je devrais plutôt dire: romance d'aventure fantastique contemporaine. Je n'ai jamais vu le terme romance d'aventure en français, mais en anglais, on utilise le "adventure romance"...

      Effacer
    2. Pour ton roman, à bien y penser, j'ai parlé du "time-travel" ou voyage dans le temps dans la section science-fiction, par contre je ne le mentionne pas ailleurs alors que je l'ai vu faisant partie de la romance paranormale (en anglais "paranormal time-travel romance"). Si j'ai bien compris, ton roman est une histoire de mystère et non de romance. Donc, ce terme ne convient pas. Le paranormal de l'anglais ressemble drôlement au fantastique dans la littérature francophone. En anglais il y a le time-travel fiction qui semble être une sous-catégorie de la science-fiction. Je crois que ton roman s'y classerait bien dans la littérature anglophone où le terme fantastique est très peu utilisé. En français, je le vois mal se classer sous le genre science-fiction. Je me demande donc si ton roman pourrait se définir comme un roman time-travel fantastique... Il y a tant de sous-genres, qui diffèrent du français à l'anglais, qu'il était difficile de les mentionner tous... Voilà, c'est juste une petite piste que je te donne et que tu peux suivre si tu veux. :)

      Effacer
  2. Coucou,
    Voila une suite bien complète et intéressante. Si tu trouves compliqué de définir ton roman en genre essai de le scinder en deux avec un genre : (par exemple) Aventure science-Fantastique et sous-genre : romance contemporaine. Si il me vient une autre idée je te contacterai. En tout cas, tout ça me donne un peu plus envie de lire Oneida.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Merci! Je t'avoue que j'ai consacré pas mal de temps à cette recherche... et moins à l'écriture. Mais je reprendrai le temps perdu (même s'il n'a pas été perdu) cette semaine!
      En te lisant, je réalise la contradiction (dont je suis à l'origine) dans le terme science-fantastique... Je le savais, bien sûr, mais là c'était frappant! Et je me demande si je peux utiliser un terme si contradictoire... Je trouve tout de même ton idée de genre et sous-genre pour un même roman très bonne! Je vais y réfléchir... :)

      Effacer
    2. Petit oubli... J'ai vraiment hâte que tous puisse lire mon roman! Heureuse que tu aies envie de le lire! Moi aussi, j'ai bien hâte de lire le tien! Mais bon, pour mon roman, j'attends encore une réponse de la maison d'édition... et je patiente... Mais ma patience a des limites ;)

      Effacer

Articles au hasard

Blogger