lundi 25 janvier 2016

Importance de la logique dans un roman fantastique

Je me souviens de certains romans fantastiques que je lisais, qui me plaisaient beaucoup, mais que j’ai refermés après avoir trouvé un élément illogique. À mes yeux, c’était une faute majeure! Et cette erreur suffisait à me faire perdre intérêt en cette histoire. J’en ai tout de même terminé la lecture de certains, un peu à reculons, lorsque l’auteur avait réussi à piquer ma curiosité au point où je me devais d’en connaître la fin.

Pourquoi est-ce important?
À mes yeux, même quand il s’agit d’une histoire fantastique, je veux pouvoir y croire! Et comment y croire lorsque je sens que l’auteur se contredit dans sa propre logique? Peut-être que pour le romancier, il y a bien une logique… Alors tant mieux! Mais je demande seulement qu’on me l’explique! Je veux savoir comment l’auteur voit que c’est cohérent dans son histoire… C’est tout!

Oui, le fantastique possède sa propre logique, c’est celui ou celle qui l’écrit qui la conçoit. Et il ou elle se doit de la respecter, car ce sont les bases fondamentales de la cohérence de l’histoire. Sinon, il s’y crée une brisure... Possiblement, pour certains lecteurs, cela passera inaperçu. Mais les plus attentifs, eux, le remarqueront et seront très déçus, comme je l’ai été…

Comment j’essaie d’éviter les erreurs 
Il est certain que moi aussi je peux faire ce genre d’erreurs. Bien sûr, je me relis à plusieurs reprises, mais parfois, j’ai l’impression d’avoir trop le nez dedans pour les voir. Ce pourquoi j’ai besoin de la vision extérieure de mes précieux proches qui acceptent de me lire avec cet œil critique que je leur demande.

Suis-je la seule qui décroche d’un roman quand il manque de logique? Est-ce que ça vous arrive aussi?

6 commentaires :

  1. Wow Yolaine, c'est tout un processus, l'écriture! Ça doit demander beaucoup de persévérance à travers les haut et les bas de l'inspiration... Bravo!

    RépondreEffacer
  2. Merci pour votre commentaire! Merci aussi de me lire! Effectivement, vous avez bien raison... écrire un roman demande beaucoup de persévérance! La plupart du temps, j'ai une imagination plutôt fertile. Il y a toujours plusieurs idées qui mûrissent en même temps dans ma tête. Pour moi, la difficulté est plutôt de choisir les bons éléments... ceux qui une fois bien modelés, en feront une histoire captivante!

    RépondreEffacer
  3. Non, ça m'arrive aussi. C'est systématique. En fiction tout est possible, sauf de prendre son lecteur pour un imbécile.
    Bien sûr le fantastique, comme la SF ou la fantasy sont des genres particuliers. Il est cependant essentiel que l'auteur explique ce qu'il propose, car dans le cadre de son monde, l'irréel devient réel et la cohérence doit rester le maître mot (plus encore que pour tout autre genre).
    En fiction, il ne devrait pas y avoir de chapeaux magiques, d'où l'auteur peut sortir des situations abracadabrantes et des deus ex machina.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Tout à fait d'accord! Merci pour votre commentaire!

      Effacer
  4. Je ne sais pas si c'est une question de logique, mais si je lis un roman et que je n'arrive pas à y "croire", si cela me parait trop "gros", il est évident que je laisse tomber. Comme toi, je veux me laisser emporter complètement par l'intrigue. Il faut que j'OUBLIE QUE JE SUIS EN TRAIN DE LIRE... :D

    RépondreEffacer