mercredi 20 janvier 2016

"Brainstorming" avec soi-même

Pour le premier tome, j’avais l’aide d’une amie. Je lui partageais mes idées et interrogations, vous savez, ces blocages ou irrégularités de l'histoire dont on doit trouver une solution? Elle les commentait, ce qui me donnait de nouvelles idées, je m'interrogeais alors à nouveau, et ainsi tournait la roue... grâce à l’intermédiaire d’une amie.

Trouver nos propres réponses
Mais voilà, je suis devenue autonome… Et puis, mes amis ont leur vie! Alors j'ai réfléchi... Comment remplacer le rôle de cette amie dans mon mélange d’idées? Comment « brainstormer » seule?

Un jour, une solution m’est venue. Je l’ai trouvée moi-même, mais j’imagine que d’autres auteurs l'utilisent aussi… Bref, pour moi, ça a été révélateur et je dirais même que cette technique est devenue plus efficace que lorsque mon amie m’aidait. Pourquoi plus efficace? Tout simplement parce que ça m’oblige à réfléchir plus et à trouver plus de réponses! Voici donc comment je procède...

Je me pose des questions (blocages et irrégularités de l’histoire). Exactement celles que je posais à mon amie. Souvent, je les écris sur papier ou sur l’ordinateur, mais j’ai une préférence pour mon carnet de notes où j’y conserve toutes mes interrogations sur l’histoire… Ensuite, j’y réponds… Et là, j’énumère toutes les réponses qu’il m'est possible d’imaginer, des plus banales aux plus folles. Il est très important ici de ne pas s’autocensurer, parce que les idées les plus folles peuvent être modelées et se transformer en idées des plus originales qui cadrent parfaitement avec l’histoire et les personnages! Mais pour cela, je dois développer chaque idée le plus possible. Ça revient à dire, que je prends une idée, même la plus improbable et je me questionne à nouveau à son sujet. Les questions sont infinies, mais voici quelques exemples :
  • Pourquoi cela arriverait-il de cette façon?
  • Qui aurait provoqué cela? Et pour quelle raison (le motif)?
  • Quelle est la liste de raisons « saines » pour agir ainsi? 
  • Quelle est la liste de raisons « malsaines »?
  • Cette raison en cache-t-elle une autre? 
  • Quels sont les avantages que cela se passe ainsi pour les personnages?
  • Qui en subira les conséquences?

Choisir la meilleure idée
Ensuite, une autre étape importante : le choix de l’idée! Quelle idée correspond le mieux à la direction de l’histoire que je veux prendre et à la personnalité du ou des personnages qui seront impliqués? C’est là que j’analyse… Je pèse le pour et le contre. 

Si j’aime vraiment une idée, mais qu’elle dévie de la direction de l’histoire. Je me demande alors s’il y a une façon quelconque soit, de changer l’histoire un peu, ou soit, de trouver une raison logique qui permet à l’histoire de dévier et de revenir ensuite sur son chemin. Par raison logique, je me dis que je voudrais que cette déviation apporte un élément essentiel à l'histoire, sinon, à quoi bon l'écrire?

Aussi, si j’aime vraiment une idée, mais qu’elle ne correspond pas à la personnalité du personnage. Je me demande si ça vaut vraiment la peine… Y a-t-il un avantage? Pourquoi alors le personnage ferait-il une telle chose qui ne lui correspond pas? Eh bien, cherchez, car il y a effectivement des raisons… Par exemple, il est contraint… Par qui ou par quoi? Quel est son motif d’agir ainsi? Il doit être vraiment bon pour qu’il aille à l’encontre de lui-même!

4 commentaires :

  1. Excellent. Je prends note, car je trouve cette méthode vraiment intelligente et fructueuse. Je ne me pose pas toutes ces questions consciemment et surtout, je ne les écris pas... Mais je pense que ce sont des questions qui viennent naturellement en cas de petits blocages ou incohérences dans le récit - souvent soulevées par les premiers lecteurs-test. Et, tout aussi naturellement, on y répond en se creusant un peu la tête.. ;)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Merci du compliment! :)
      Oui, ce sont des questions qui me viennent aussi naturellement, mais je les écris, car je n'y réponds pas toujours immédiatement, et aussi parce que j'en ai généralement plus d'une en tête en même temps...

      Effacer
  2. Merci de partager avec nous ta méthode :-) C'est vrai qu'écrire les questions et réponses sur papier permet souvent de mieux organiser ses idées !

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Heureuse que tu apprécies! :)
      Oui, ça aide à s'organiser. Parfois le "brainstorming" peut se prolonger, on trouve une idée un jour, puis elle mûrit et on y greffe une autre idée... Ce pourquoi les écrire est bien, surtout si on travaille le scénario, car on peut mieux s'y référer lorsque vient le temps de mettre tout sur papier (façon de parler;) ).
      :)

      Effacer